Voir tous les "points sur"

Cabinet Alterjuris
Avocats à la Cour
105, Bd Voltaire
75011 Paris
Tél. : 01.58.30.71.47
Fax : 01.79.75.18.89
Remplissez notre formulaire
 
Posez votre question en ligne, recevez un devis gratuit, envoyez votre réglement et recevez votre réponse dans les 2 à 4 jours ouvrés.
Contactez-nous
 
telecharger le plugin flash Pour visualiser l'animation, merci de télécharger le pluginflash

Les SMS nouveaux moyen de preuve

Le 31 juillet 2009

Le droit Français admet en matière de divorce, que la preuve puisse être rapportée par tout moyen. La preuve invoquée ne devant pas avoir été obtenue ...

Le droit Français admet en matière de divorce, que la preuve puisse être rapportée par tout moyen. La preuve invoquée ne devant pas avoir été obtenue par violence ou fraude.

La Cour de Cassation vient d'admettre la retranscription par l'épouse, d'un SMS adressé à son époux par une autre femme, est un moyen de preuve valable.

En l'espèce, un Juge avait prononcé un divorce aux torts partagés des époux. L'épouse qui reprochait un adultère à son époux, a produit un SMS dont la teneur était rapportée dans un procès-verbal dressé à sa demande par un huissier de justice.

La Cour d'appel a rejeté ce moyen de preuve aux motifs que ces messages relevaient de la confidentialité et du secret des correspondances et que la lecture de ces courriers à l'insu de leur destinataire, était de nature à constituer une atteinte grave à l'intimité de la personne.

La Cour de Cassation vient de sanctionnes la position de la Cour d'Appel estimant qu'elle aurait du préalablement à sa décision, s'assurer que les messages avaient été obtenus ou non, par violence ou fraude.

La Cour de Cassation considère donc que l'interception de ces messages peut être licite à la condition qu'ils aient été appréhendes sans fraude ni violence.

1ère Civ : 17 juin 2009 n°07-21.796